Portrait de Kangah Donatien KOFFI, initiateur de Wikimedia CI

Posted by in Non classé, Tiers-Lieux - Abidjan

Kangah Donatien KOFFIKangah Domatien Koffi est un jeune entrepreneur qui met ses valeurs au centre de son travail. Il a insuffler la création de Wikimedia Côte d’Ivoire (CI).

 

La création de E-voir

Kangah est également co-fondateur de l’agence E-Voir, avec Samuel Guébo, Jack Kouao et Israel Yoroba. La diversité et complémentarité des profils (digitale, éditoriale, graphiste, developer), ainsi que leurs âmes d’entrepreneurs les ont poussé à créer E-voir. Selon eux, internet pouvait être un moyen de responsabilité les jeunes.

Ils commencent donc leurs activités en Juillet 2011, avec des événements ouverts au grand public et gratuits nommés « E-school ». Ils ont fait 4 éditions (Abidjan en 2011, Yamoussoukro en 2012, Bouake en 2013 et Bonoua 2014). Pour les ateliers, les acteurs de l’écosystème numérique sont sollicités. Sur les 4 éditions ils ont reçu plus de 500 participants et une 100 aine acteurs.

Aujourd’hui ils préfèrent se focaliser sur des projets internes et la formation. Notamment le projet Avenue 225. C’est un site d’informations spécialisé sur la proximité. Ces jeunes suivent d’abord une formation de 1 à 3 semaines pour connaitre les règles d’écriture journalistique, le blogging et la diffusion en ligne. Puis, ils ont un encadrement de 6 à 12 mois sur la rédaction. Cela leur permet de monter en compétence et de découvrir une nouvelle orientation professionnelle.

Modèle économique d’E-voir

Pour pouvoir avoir de projets à impact social et/ou environnemental, ils se financent à travers des concours ou les subventions de certains partenaires.

Les offres classiques d’E-voir, permettent de faire fonctionner les formations et les projets gratuits. E-voir fait du conseil en communication digitale, de la création graphique, et de la production de contenu, aide à la stratégie éditoriale. Par exemple, ils ont un projet avec Orange, ANECDOTE, dont la mission est de créer du contenu mobile. Un client souscrit à cette offre et reçois 2 sms par jour avec des anecdotes éducatives.

Internet a connu son essor via la crise politique (2010/2011). Au début les jeunes s’en servait pour du tchat amoureux, puis des jeux, et enfin pour exprimer leurs idées politiques. Mais les dérives sont vite arrivées, et il y a eu de plus en plus de cybercriminalité.

« La jeunesse faisait un mauvais usage d’internet, il fallait démontrer par l’exemple qu’on pouvait aussi gagner honnêtement de l’argent en montrant les opportunités » – Kangah Donatien KOFFI

 

Le projet phare : Wikimedia CI.

C’est leur projet le plus important depuis 2013. L’idée de lancer Wikimedia CI est née lors d’une “E-school” à Bouaké. Parmi les conférences, une les a fortement intéressé, celle sur les enjeux de wikipedia aujourd’hui. Il ne faut pas oublier que Wikipedia fait parti des 10 sites les plus visités.

Kangah m’explique que si une ville n’a pas de page sur wikipedia c’est comme si elle n’existe pas ! Quand ils commencent à s’intéresser à ce projet en 2013 il y avait 3 000 articles pour la Côte d’Ivoire alors que le Japon en avait déjà 80 000 !

 « La Palabre est précieuse, car elle n’existe pas dans l’au-delà » – proverbe malien

Lorsqu’ils reviennent à Abidjan, ils décident de mettre en place un groupe de travail. Les formalités commencent : ils créent une association et mettent en place les procédures légales. Ils se servent d’E-voir pour supporter la procédure et l’organisation.  Le siège de wikimedia est d’ailleurs à E-voir. En tout il y a 32 adhérents officiels avec le bureau. Le Bureau et le staff exécutif sont au nombre de 11 personnes (6 membres bureau). Au niveau de la parité, 60 % des membres du bureau sont des femmes, et 40% des adhérants sont des femmes.

La procédure prend du temps, ils prennent 1 an, entre 2013 et Octobre 2014, pour préparer la procédure et l’organisation. Il leur faut un minimum de 10 membres, préparer des textes constitutifs, et mener des activités au moins 1 fois par mois sous forme de rencontre ou d’atelier. Enfin, chaque année ils sont tenu de produire un rapport, qui leur permet d’avoir leur agrément de reconnaissance renouvelé.

 

Rencontre avec le volontaire Wikimedia pour la francophonie : Abdallah Azibert

Abdallah est volontaire pour 1 an pour s’occuper du projet Wikimedia. L’Organisation International Française à crée un poste de volontaire pour promouvoir le contenu en langue française sur wikipedia et wikimedia.

Pour ceux qui sont perdu entre wikimedia et wikipedia, sachez que le wikipedia est un projet anglophone d’encyclopédie en ligne et wikimedia est l’association qui pilote différents projets en open source. Wikimedia est maintenant un mouvement international présent dans plus de 100 pays à travers des organisations locales.

Wikipedia est un donc un projet anglophone à la base, ce qui fait que les contenus sont majoritairement en anglais. Il y a donc un enjeux fort sur le positionnement de la langue française sur internet. Sur les 100 organisations wikimedia moins de 10 organisations sont en Afrique. Et sur ces 10 organisations, seulement Wikimedia CI est en zone francophone.

En plus d’être un entrepreneur social à Djamena, il est donc volontaire wikimedia. Ses missions principales sont de fournir du contenu, documenter le pays, écrire sur l’Afrique francophone en se focalisant sur la Côte d’Ivoire.

 

Les projets futurs

Wiki Indaba 2017, du 20 au 22 Janvier ils seront à Accra. Wiki Indaba est une rencontre avec tous les wikimediens d’Afrique et de la diaspora, ce qui représente une dizaine d’organisations et des bénévoles. Si vous voulez voir le programme, c’est ici.

Kangah et son équipe en profiteront pour rencontrer d’autres membres du projet « Wiki loves Women« , dont l’agence E-voir s’occupe du support graphique. Le but de se projet est de partager et de mettre en avant  les femmes africaines sur Wikipedia, notamment le parcours de femmes d’influence. Il s’agit de raconter leur récit pour inciter d’autres femmes. De nombreuses pages existent sur leurs homologues masculins mais très peu sur les femmes. WikiAfrica lance Wiki Loves Women pour aider à combler ce manque de visibilité.

Pour finir, fin Mars et début avril 2017, Kangah est invité en Allemagne, à Berlin, pour participer à la conférence de tous les leaders des organisations wikimedia.

 

Les contacter, les rejoindre ou leur envoyer un mot d’encouragement

Vous pouvez les trouver sur Facebook ou sur leur groupe ouvert pour échanger avec la communauté. Pour tout comprendre de Wikimedia CI vous pouvez aller sur leur page wikimedia.
Et pour tout savoir sur la Côte d’Ivoire, allez faire un tour sur wikipedia !