BabyLab, le premier fab lab de Côte d’Ivoire

Posted by in Non classé, Tiers-Lieux - Abidjan

BabyLab a été créé en 2014 par 5 co-fondateurs : Obin Guiako, Diabaté Abdoulaye, Beugre Dimitri, Kone Marcellin et Edwige Gbogou. Rencontre avec Obin au BabyLab, dans un cadre « recyclage », des sièges en pneus, de la décoration en objets de récup.. Bref on s’y sent bien !

Transformer les quartiers populaires en potentiels pôles d’innovation technologique

Le titre résume bien la mission principale que s’est donnée BabyLab. Ce fab lab n’a pas encore de machine à commande numérique mais des plaquettes de prototypes électroniques, des kits d’invention dédiés à l’apprentissage numérique pour les enfants et des objets recyclés !

L’idée de la création de ce fab lab est née des réalités observées sur le terrain et d’un MOOC suivi par les co-fondateurs de l’institut Mines et Telecom France. Ce MOOC « module de la fabrication numérique« , leur a permis de découvrir le concept du fab lab. Après de nombreuses recherches, ils se sont demandés comment adapter un fab lab sur le terrain ivoirien.

BabyLab est un moyen de socialisation de la jeunesse dans un quartier populaire, Abobo. C’est l’une des communes les plus populaires de la sous région, avec une mauvaise réputation (banditisme). BabyLab propose donc une éducation numérique et le changement les mentalités pour aller vers entrepreunariat social.

Les projets de BabyLab

Ils ont mis en place de nombreux projets, souvent tournés vers la jeunesse et l’éducation. Voici les projets principaux :

  • Kid Lab 
    Ce projet a commencé en 2014, 200 enfants entre 8 et 15 ans ont été encadrés pour suivre des cours d’informatique, d’électronique et de robotique.
    Pour ce projet, l’ONG Montreuilloise Bibliothèque sans frontières, les a encadré pendant 15 mois. De plus, l’un des co-fondateurs, Obin, fait parti du programme BSF campus, qui consiste à inventer les bibliothèques de demain dans les pays d’afrique francophone.
« Les bibliothèques de demain ne doivent pas être un lieu d’apprentissage uniquement à travers les livres, pourquoi ne pas y intégrer des fab lab ? » – Obin Guiako

Le projet se réalise par des ateliers, rendus possibles par des médiateurs bénévoles. Ici c’est Beucler qui s’en occupe principalement. Il reçoit une quinzaine d’élèves le mercredi et le samedi après-midi pour les former au code, à la robotique et à l’électronique. Pour aller plus loin, ils comptent impliquer ces ateliers dans la démarche RSE des entreprises.

  • Deux types de kit ont été acheté par BabyLab :

Kit de robotique pour hacker des robots : Ils ont une dizaine de kits réutilisables et utilisent les composants électroniques pour monter des robots en récupérant des boites de conserve. Le robot se déplace et peut dévier les obstacles via des capteurs intégrés. Pour le fonctionnement, le programme est fait par les enfants, qui fabriquent également le robot.

Kit d’invention pour faire des expériences scientifiques : Ils utilisent des fruits pour interagir avec les ordinateurs. Il suffit donc de brancher ces fruits à des électrodes et à une plaquette de prototypes électroniques, ce qui permet d’interagir avec les ordinateurs. Les fruits servent donc de clavier. Exemple, la touche A = banane, touche B = orange, etc..

  • BabyLab accompagne les porteurs de projets numériques, orientés vers le social. Il apportent des conseils dans la gestion et rédaction de projet, coaching, mentorat, brainstorming pour que le projet soit viable et prenne une autre dimension. Pour ceux qui n’ont pas la compétence, ils peuvent développer application et site internet.
  • MOOC en ligne
    Ce projet est en partenariat avec Madaleo et Incub’Ivoir, pour pouvoir créer des Massive Open Online Courses (MOOC) sur l’open source et les nouvelles technologies.  Cette plateforme de cours en ligne sera axée sur l’entrepreneuriat, et faite par des talents Africains dans un contexte Africain.

Les start-up accompagnées

Depuis leur récente création, ils ont déjà accompagné 7 porteurs de projet, en voici certains :

  • #EG : Edwige a décidé de recycler de vieux claviers pour en faire des bracelets
  • Circular Value : recyclage de déchets électroniques en œuvres d’art
  • DigiTech : nano ordinateur pour l’initiation au code informatique pour les familles
  • E-Mousso : plateforme d’assistance en gestion financière pour les commerçantes de proximité
  • By.Bot : fabrication de robots en jouets pour enfants

Bien s’entourer pour réussir 

Le premier partenaire du BabyLab a été le gouvernement français qui a accordé une subvention de 10 000€, et qui continu de les soutenir. Cette subvention a aidé à rénover l’espace et à acquérir de nouveaux matériels pédagogiques.

La French Tech Abidjanleur apporte conseils, mentorat, mise en relation et les encadre lors de difficultés.

Le centre de formation LVF, basé à Cocody, est partenaire sur les activités numériques avec les enfants, et propose une fois par semaine des ateliers créatifs.

Modèle économique

BabyLab est une association qui fonctionne notamment par la recherche de subventions, et les partenariats avec des institutions ou des entreprises.

Ce modèle économique leur permet de garder un fonctionnement organisationnel participatif, mais ils ont parfois des difficultés à avoir tout le matériel nécessaire. En ce moment, ils ont besoin d’ordinateurs sous linux, de kits d’éducation dans le domaine du numérique (robot + électronique), organisation et logistique pour la collecte des déchets.

Les projets futurs

Le grand projet qui arrive est une campagne de financement participative, qui sera publiée en Février pour une durée de 6 semaines. Leur objectif est d’atteindre 13 000€ pour acheter plusieurs kits d’invention qui vont toucher 1 millier d’enfants sur 2 ans.

Cela leur permet aussi de pouvoir espérer plus de partenariats avec les entreprises et les écoles si ils arrivent à avoir plus d’équipements.

En Février, ils veulent agir directement dans les foyers et former les enfants chez eux en apportant des kits. Ils sont d’ailleurs en discution avec plusieurs parents pour organiser la logistique.

En Juin, Obin représentera Babi Lab au programme « Next Einstein Forum » à l’initiative de Institut Africain des sciences et des mathématiques. Il représente déjà la Côte d’Ivoire au Next Einstein Forum depuis maintenant plus d’un an en tant qu’ambassadeur pour promouvoir l’innovation scientifique et technologique africaine à l’échelle mondiale.

Les best practices principales

« Bien penser à la législation ! BabyLab est sous un modèle associatif, ce choix a été clair dès le départ avec les fondateurs ».

« Il faut partager une même vision dans l’équipe. Quand on mène un projet d’équipe si la vision n’est pas commune, on ne peut pas avancer et grossir. De plus, il faut beaucoup communiquer sur les actions que l’on mène ». 

« Observer l’environnement pour avoir une idée qui répond à besoin et qui soit innovante ».

« Faire de nombreux brainstorming, travailler en collaboration et tester son idée sur des personnes déjà sensibilisées ». 

Présentation de l’équipe

Président : Obin Guiako
Vice-président : Diabate Tchombogo Abdoulaye
Secrétaire général : Beugre Gnahoua Dimitri
Secrétaire général adjoint : Djoman Fidèle
Trésorier : Gbogou Edwige
Commissaires aux comptes : Koko Christian et Kone Marcelin

Suivez-les !

Vous pouvez suivre leurs aventures sur leur page Facebook. De plus si vous souhaitez les contacter vous pouvez leur écrire : guiako.o@gmail.com.

Création recyclage objets technologiques et informatiques en open source